Test OPI et nailarts associés (1ère partie)

Bonjour bonjour!

Vous rappelez-vous le petit déclic qui vous a rendue accro aux vernis? celui qui vous a plongé dans le solvant, alors qu’auparavant vous n’aviez que 2 vernis bien classiques, rose ou rouge, qui, avec un peu de chance, se retrouvaient parfois sur vos orteils? :-))

Ce déclic, je l’ai vécu après avoir lu un article dans un magazine féminin de salle d’attente, je ne sais plus lequel, qui comparait les deux créatrices des vernis Essie et Opi.

J’ai donc découvert en même temps 1) qu’il existait des marques uniquement dédiées aux vernis, 2) qu’il existait des vernis inspirés des taches d’essence sur la chaussée, par exemple, et d’à peu près toutes les couleurs possibles et imaginables, (et qu’on pouvait porter sur les ongles des mains!!! :-)) ). J’ai tapé le nom de ces deux marques sur un moteur de recherche.. et je suis tombée sur les swatches de Pshiiiit, la Paillette frondeuse, et plein de chouettes blogueuses… le mal était fait j’étais tombée dans le flacon ;-))

Tout ce laïus pour en venir à ce constat: j’avais alors décidé  de commencer l’essai avec les vernis Essie, d’autant plus que les 3 premiers que j’ai achetés (mademoiselle, island hopping, a list) m’ont ravie. Presque deux ans plus tard, je n’avais donc pas encore essayé les vernis Opi, jusqu’à ce qu’une vente sur beauté-privée ne m’en propose… comment résister?? (NB: entre-temps, j’ai appris que opi n’était plus référencé comme cruelty free, ce qui me chagrine pas mal. Ce seront donc probablement mes derniers vernis opi, mais je vous les montre quand même?)

Voilà ceux que j’ai choisis:

collec-opi

Deux bases: une classique et l’autre « peel off » pour faciliter le retrait des vernis à paillettes, un rose clair bien girly: Small + cute = coeur, sous le signe d’hello kitty, un rose nacré: let me bayou a drink, un gris foncé: embrace the gray, et un argenté matallisé: my silk tie.

Commençons par la base, voulez-vous? 🙂

baseopi-ladnpa

Tiens, des ongles carrés.. ah oui, j’ai essayé ça :-)) Cette base protège bien les ongles, je n’ai pas eu de tranfert de couleur, même avec le vernis gris sombre. Je l’ai portée seule, elle a un petit reflet mauve qu’on voit au soleil.

Verdict: une bonne base classique, mais je n’ai pas encore trouvé de « plus » par rapport à une base moins coûteuse. Mais je vous tiens au courant 🙂

Une fois la base assurée, je n’ai pas eu de patience et j’ai posé toutes les couleurs d’un coup. Houou, que celle qui n’a jamais fait ça lève la main :-)))

testopi-ladnpa-1

Et paf, j’ai eu envie de pinceau sec! Ça marche très bien et donne un côté « jean » vous ne toruvez-pas?

testopi-ladnpa-2

Sérieusement, le premier vernis que j’aie vraiment posé est l’argenté métallisé. J’appréhendais un peu ce genre de vernis qui peut s’avérer difficile à poser, avec des traces de pinceau et des surépaisseurs. Mais ce n’est pas du tout le cas avec celui-là, très joli en deux couches, bien brillant, mais que j’ai bien aimé porter en journée, parce qu’il passe tout de même très bien en société :-)) Pas de top coat sur la photo!

testopi-ladnpa-3

(tiens, revoilà les ongles ronds! je les trouve bien plus faciles à vivre!)

Je n’avais pas encore de vernis argenté comme selui-là, j’en suis très contente. Il m’a servi de base pour le NAC du mois d’octobre, sur le thème des pois. D’abord des pois rose clair au dotting tool, puis des pois gris, légèrement décalés.

nac-a-pois-1

nac-a-pois-2

Je vous montre les vernis suivants et leurs nailarts très bientôt, promis 🙂

Et vous? qu’est-ce qui vous a mis les doigts dans les vernis? ongles ronds ou carrés? vernis opi ou essie? saviez-vous que ces vernis ne sont pas « cruelty-free »?

J’espère que cet article vous a plu, j’attend vos retours, merci pour votre visite!

 

 

 

 

 

NAC de mai: mon livre préféré

Re-bonjour 🙂

Un petit post rapide pour vous présenter ma participation au Nail Art Challenge de mai.

Il y a des livres qui nous forment et nous élèvent, qui nous donnent une nouvelle vision de la vie. Vous voyez ce que je veux dire? Un de ceux que j’ai lus à 15 ans a donné une inflexion à ma vie et m’a fait grandir, il s’agit de « Que ma joie demeure » de Giono.

giono

« La jeunesse, c’est la joie, c’est la passion pour l’inutile ». L’étrange personnage qui débarque sur un plateau perdu de Provence, où les familles de paysans meurent d’ennui, va ramener la joie en leur apprenant le bonheur profond que l’on peut tirer de la nature. Comme distribuer en hiver le surplus de blé, dont on n’a que faire, aux oiseaux, pour le plaisir de les voir affluer de toutes les couleurs. Comme se lever à l’aube pour surprendre l’ouverture des premières feuilles du printemps. Comme relâcher ses étalon et jument à la saison des amours plutôt que les enfermer dans une écurie. Tous ces exemples sont peu adaptés à nos vies actuelles et citadines, mais l’esprit est à retenir: voir plus loin que le quotidien et apprendre à contempler…

Bon alors, vous allez me dire.. quel rapport avec le nailart? certes pas grand chose, peut-être la patience qu’il nécessite et l’appréciation des petits et réjouissants détails? le côté éphémère (tout ça pour quelques jours de pose!)?

En tous cas mes ongles du jour essaient de retranscrire une joie sereine et discrète 😉 avec des ptits pois tout simples 🙂

livrepréféré1

livrepréféré3

livrepréféré2

Comme 3 fleurs de jasmin qui éclosent 🙂

Et vous? Quels romans vous ont fait grandir? Merci pour votre visite, à bientôt!!